Le passeur (The giver) - Lois Lowry






 Auteur : Lois Lowry

Edition : L'école des loisirs

Parution : 1994

Nombre de pages : 288









Résumé :


Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du nôtre : une société où la notion d'individu n'existe pas. Plus surprenant encore : ses membres ne ressentent rien. Ni amour ni haine viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont "élargis". Tout comme le héros de cette histoire – un garçon de douze ans – le jeune lecteur brûlera de savoir ce qui se cache derrière ce terme si obscur.

 Mon avis :


J’ai toujours aimé le genre dystopique. Il y a quelques années, bien que ce genre soit un peu moins répendu qu’aujourd’hui, il y avait l’excellente collection Mango. Mais depuis Hunger Games les parutions ne cessent de s’enchainer, accompagnée pour certaines d’adaptation ciné.
J’avais entendu parler du passeur il y a au moins 8 ans (le temps passe vite…) la critique était bonne et l’histoire m’intéressait, mais je n’ai pas trouvé l’occasion de l’acheter où l’emprunter. En regardant des trailers de films à sortir je me suis souvenu du livre, et quand je l’ai aperçu à la bibliothèque je n’ai pas hésité un instant.


On se plonge rapidement dans ce monde différent, on apprend petit à petit les choses qu’ils ignorent dans leur monde et qui semblent évidentes pour nous : l’amour, le temps , le désir, les couleurs, les animaux… Grâce à ce livre on se rend compte que pour effacer les conflits (majeurs ou mineurs), le chômage, la misère, il faudrait faire impasse sur beaucoup de libertés. Bien que ciblant un public jeune, le message est fort et donne matière à réflexion.

J’ai juste regretté le rythme du livre : la première moitié nous décrivant la communauté et son fonctionnement et la deuxième moitié où tout s’enchaine très vite. J’aurais aimé un rythme plus lent et peu être une fin un peu différente.

Deuxième reproche mais cette fois ci pas contre l’auteur : la couverture est un peu fade si on la compare à celle utilisé pour la VO. Je ne pense pas que je serais allée vers ce livre si je n’avais pas connu l’histoire et je pense que pour des enfants cette couverture peut encore plus repousser.



En bref : 

En tant que pionnier du genre dystopique, j’ai trouvé ce livre très bon, mais étant habituée à des histoires en plusieurs volumes celle-ci m’a parue un peu trop courte et inachevée. 

2 commentaires:

  1. Il me fait très envie ce livre. Le trailer est un peu "palichon", rien de très exceptionnel, mais je pense quand même aller le voir. Et toi ?

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai vu il y a 2 semaines^^ Ils ont changé pas mal de choses par rapport au livre. Ce qui m'a le plus dérangé c'est l'âge des personnages : de 12 ans dans le livre ils sont passé à 16-17 dans le film. Sinon l'esprit du livre est quand même là, mais je pense qu'on apprécie mieux le film si on n'a pas vu le livre.

    RépondreSupprimer