Le Livre de Perle - Timothée de Fombelle

 

 

 Auteur : Timothée de Fombelle

 

Edition : Gallimard Jeunesse


Parution : 2014 

 

 Nombre de pages :297











Résumé :

Tombé dans notre monde une nuit d’orage, un homme emprunte le nom de Joshua Perle et commence une vie d’exilé. Cette nouvelle vie fugitive, déchirée par un chagrin d’amour, est aussi une quête mystérieuse. Au fil du siècle, Perle rassemble un trésor pour défaire le sort qui l’a conduit loin de chez lui. Mais ceux qui l’ont banni et le traquent le laisseront-ils trouver le chemin du retour? Perle a-t-il raison de penser que la fille qu’il aime l’attend toujours là-bas?

 Mon avis :




Je tiens d’avance à m’excuser si cette chronique a un aspect un peu brouillon, mais j’ai lu le livre il y a plus d’un mois maintenant et je n’ai trouvé ni le temps ni le courage de l’écrire avant aujourd’hui. Mille excuses ! 

Après avoir entendu de très bonnes critiques à propos de ce livre sur la blogo, je l’ai aperçu à ma médiathèque. Il était là, tout neuf sur son petit présentoir et ne demandait  qu’à être emprunté, ce que j’ai donc fait.

J’ai un avis assez mitigé et différent de certains blogueurs. J’ai beaucoup aimé d’un point de vu général, bien que le début était un peu déstabilisant.
En effet on suit beaucoup d’histoires parallèles dès les premiers chapitres sans pouvoir trouver le lien qui unit, ces récits se trouvant dans des mondes différents avec des personnages différents.

Ce roman prend la forme d’un conte dès les premiers instants, le premier chapitre est selon moi un petit bijou à lui seul que je relirais comme une nouvelle avec grand plaisir. J’ai adoré les moments où l’histoire se déroulait dans la confiserie, je me suis sentie transporté dans l’atmosphère de la maison Perle. On voyage ensuite de place en place, dans le passé, le présent et même dans un monde différent du notre. On s’y perdrait presque parfois !
Je n’ai pas été convaincue par la fin, si bien que je m’en souviens à peine aujourd’hui.

En bref : 



Un avis en demi – teinte, j’attendais trop de ce roman et cela n’a pas été un coup de cœur. Lecture agréable tout de même.





A la croisée des mondes tome 1 : Les royaumes du Nord (Northern lights) - Philip Pullman

 

 

 Auteur : Philip Pullman 

Edition : Folio Junior

Parution : 2005

Première Parution : 1996

 Nombre de pages : 500












Résumé :

Ce n'était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d'Oxford à la recherche éperdue d'aventures.

Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d'une extraordinaire particule. D'une taille microscopique, la Poussière que l'on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord - est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises...

Jetée au coeur d'un terrible conflit, Lyra sera forcée d'accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s'opposent des forces que nul ne l'avait préparée à affronter.

 Mon avis :



Je connais « A la croisée des mondes » depuis plus de 10 ans, la trilogie me tentais, j’avais acheté le premier tome, mais je n’avais jamais sauté le pas. J’attendais pour je ne sais quelle raison. Et je ne pense pas que ça soit une mauvaise chose.

En effet ce roman a la particularité d’avoir été édité dans une édition jeunesse et adulte. Et je pense qu’à 11 ans je n’aurais pas compris toutes les nuances et subtilités que propose le livre. Philip Pullman arrive à faire plusieurs niveaux de lecture dans un monde fantastique digne d’un conte pour enfants. Sous couvert d’une « simple histoire » il s’attaque directement à la religion et remet en cause bien des actions menées en son nom. 

Je me suis tout de suite sentie transportée à Oxford, et ayant habité à quelques kilomètre cela n’a pas été trop difficile ! 

/blabla
D'ailleurs si vous passez un jour à Oxford et que cela vous intéresse, il y a le musée History of Science qui semble tout droit sorti du monde de Lyra. On y trouve un tas d’appareil scientifique d’époque et même certaines boussoles ressemblant étrangement à l’aliéthomètre
/blabla


La plume de Philip Pullman est juste divine, et bien que j’ai préféré certains passages à d’autres je ne me suis pas ennuyée un seul instant. On accompagne Lyra et Pan à Londres, et dans son voyage jusqu’au Nord en ayant l’impression de voyager avec elle et de vouloir découvrir qui se cachent derrière les enfourneurs qui enlèvent  des enfants.

Merci Philip Pullman pour tout, je ne suis pas ressortie indemne de ce livre qui a réussi à m’expliquer le mythe d’Adam et Eve, que je n’avais jusqu’alors jamais vu sous cet angle là.
J’ai vu le film peu de temps après avoir fini ma lecture et bien que les paysages soient magnifiques et le casting plutôt bon, je déplore le fait qu’ils aient complètement édulcoré ce qui fait le charme du livre. Ici les enfourneurs sont méchants juste pour le plaisir et sans explication, pour satisfaire le public américain. Et je trouve ça vraiment dommage.

Sinon si vous deviez avoir un daemon qu’aimeriez-vous avoir ? Pour ma part j’aimerais avoir un chat. J’ai fait un test ici : http://helloquizzy.okcupid.com/tests/the-golden-compass-daemon-test
Il est assez long et en anglais mais je le trouve plutôt bien fait, et j’avais eu en réponse une colombe, un moineau ou un chat domestique ce qui me correspond plutôt bien.




En bref : 



Vous l’aurez compris je pense, ce livre est un immense coup de cœur, je compte bien évidement lire la suite car il me tarde de lire particulièrement le dernier tome qui a créé polémique au État – Unis .