News du 27 Juillet

Bonjour à tous !

 

Une fois de plus cela fait beaucoup trop longtemps que je n'ai rien publié. J'ai toujours peu de temps pour moi, et je n'ai qu'un seul jour de repos par semaine actuellement donc je préfère profiter du peu de temps que j'ai pour sortir (enjoy the sunny english summer #sarcasm), et bien sur pour lire.

Donc pendant tout ce temps j'ai lu (un peu) et acheté (beaucoup).

Pour commencer je me suis enfin décidée à investir dans une liseuse kindle. Tout simplement parce que cela me manquait un peu de lire des livres en français et que c'est plus simple d'avoir une liseuse que de les faire importer. Mais je lirais toujours des livres papier bien sur !

J'ai acheté également les deux premiers livres de la première trilogie de Jenny Han :
-The summer I turned pretty & It's not summer without you
Je les aies vu dans un charity shop, en bon état et pour £1 chacun. Et vu que j'avais adoré To all the boys I've loved before de la même auteure, je n'ai pas hésité longtemps.


Je me suis aussi décidé à me faire la collection de "A serie of Unfortunate Events" (les désastreuses aventures des orphelins baudelaire) J'en ai acheté 2 pour le moment, mais je compléterais petit à petit quand j'en trouverais en bon état et en hardback dans les charity shops.

Pour finir j'ai acheté à sa sortie la graphic novel "Nought & Crosses" adapté du roman du même nom de Malorie Blackman.


Pour mes lectures (et donc les prochaines chroniques à venir), j'ai lu : 

-La valse lente des tortues de Katherine Pancol
-Smart de Kim Slater
-Night School de C J Daugherty

A bientôt !

L'amant - Marguerite Duras

 

 

 Auteur : Marguerite Duras

 

Edition : Editions de Minuit


Parution :1984

 

 Nombre de pages : 142












Résumé : 

 

Roman autobiographique mis en image par Jean-Jacques Annaud, L'amant est l'un des récits d'initiation amoureuse parmi les plus troublants qui soit. Dans une langue pure comme son sourire de jeune fille, Marguerite Duras confie sa rencontre et sa relation avec un rentier chinois de Saigon. Dans l'Indochine coloniale de l'entre deux-guerres, la relation amoureuse entre cette jeune bachelière et cet homme déjà mûr est sublimée par un environnement extraordinaire. Dès leur rencontre sur le bac qui traverse le Mékong, on ressent l'attirance physique et la relation passionnée qui s'ensuivra, à la fois rapide comme le mouvement permanent propre au sud de l'Asie et lente comme les eaux d'un fleuve de désir. Histoire d'amour aussi improbable que magnifique, L'amant est une peinture des sentiments amoureux, ces pages sont remplies d'un amour pur et entier.


 Mon avis :



J’avais étudié un passage de cette oeuvre en 3ème et j’avais plutôt bien aimé. J’ai eu l’occasion de le lire ce mois car il figure parmi les quelques romans français de la bibliothèque de ma ville. Et cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de classique donc je n’ai pas hésité.

Dans cette autobiographie l’auteure va relater sa vie de jeune fille, sa rencontre avec un richissime chinois, sa découverte de la sexualité, mais aussi ses relations avec sa mère et ses frères. 

Ce roman est un voyage. Je me suis tout de suite sentie transportée à Saigon au Vietman, à l’époque où le pays s’appelait encore l’Indochine. Le style de Marguerite Duras est assez particulier. Les phrases sont courtes et créent un rythme qui pourrait faire passer sa prose pour de la poésie.

Le rythme non linéaire du récit m’a un peu dérouté. J’ai eu du mal parfois à remettre dans l’ordre l’histoire, et c’est peut être ce qui m’a le plus dérangé dans le livre.

 Certains passages sont assez durs, d’autant plus lorsque l’on sait que Marguerite Duras les as vraiment vécus.


Le roman ne fait que 140 pages, il se lit donc très vite. Il fait je pense la bonne taille. Cela reste une autobiographie, un segment de vie, et des pages supplémentaires n’auraient fait que rajouter de la redondance.



 En bref :




Un genre que je lis assez peu, qui n'est pas désagréable une fois de temps en temps.